top of page

Risques d’avalanches augmentés


Missions Horizon - Une association Suisse -  Non lucrative - Aide aux sinistrés en Suisse, lors de sinistres, de catastrophes naturelles et climatiques en Suisse.

L'institut des avalanches, annonce que les amas de neige glissants sont particulièrement répandus dans les Alpes cette année. Les gueules de baleine (amas de neige, qui se fissurent à la manière d'une gueule de baleine), sont importantes en montagne cette saison.



Explications :

Jusqu'en novembre, décembre l’isotherme du zéro degré était resté à une altitude proche de 5000 mètres, soit à un niveau trop élevé pour la saison. Puis, la neige est tombée en grande quantité par endroit, notamment à Anzère en Valais, où la hauteur de neige avait atteint son maximum (données disponibles sur le site de prévention des avalanches, whiterisk.ch).


Pour faire simple, les chutes de neige ont été trop intenses sur un sol trop chaud pour la saison.


La neige, au contact d'un sol chaud se transforme en eau et agit comme un lubrifiant.

Il devient un manteau neigeux très lourd, qui a tendance à glisser très lentement. Plus la pente est raide, plus les fissures apparaîtront (gueule de baleine) .


Le danger de ces gueules de baleine, est qu’elles se déclenchent à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.


Dans le cas actuel, c’est l’entier du manteau neigeux qui glisse sous l’effet de la gravité. Lors de la rupture, se forme une coulée de neige très humide avec des cailloux et de la terre, qui forment un ensemble de grosses boules durs.


Contrairement à une avalanche de plaque qui se produit généralement sur une couche de neige tombée sur un sol gelé et sur laquelle se trouve une couche de neige fraîche et fragile.


Avec l’hiver doux de cette année, le risque d’avalanche est donc augmenté.


Selon l’Institut des avalanches, les amas de neige glissants sont particulièrement répandus dans les Alpes cette année. Ce qui cause la fermeture de nombreuses pistes.

Ces amas de neige qui se fissurent à la manière d’une gueule de baleine, sont l’objet de toutes les attentions dû aux risques d’avalanche qu’elles créent.


L'institut d'avalanche et les domaines, surveillent les mouvements neigeux et l’élargissement de la reptation (gueule de baleine).


Le problème, est qu’il n’existe aucun moyen de déclencher ces coulées efficacement, pas même avec de l’explosif.

Ce sont des avalanches de neige humide et malheureusement, on peut seulement attendre qu’elles descendent d'elles même avec surveillance.


D’où l’importance pour les skieurs et randonneurs de respecter les consignes des domaines skiables.

Comentarios


bottom of page