top of page
  • Photo du rédacteurMissions Horizon

Champéry

Départ en urgence du Pas de Calais en France pour Champéry mercredi 15 novembre au petit matin.

Nous pensons pouvoir être sur les lieux en fin d'après-midi si les routes le permettent.

Ce mercredi restera gravé dans nos souvenirs les plus prenants. En effet durant la nuit du 14 au 15 novembre, sachant se qui venait de se passer à Champéry, il était pour nous difficile de laisser les habitants du Pas-de-Calais, mais nous estimons n'avoir pas le choix. Nous nous sommes toujours promis d'agir pour notre pays en premier. Malgré tout, le départ est particulier !


La route est plutôt top, nous arrivons comme prévu avant 17h00 à Champéry. Nous sommes partis des inondations du Pas-de-Calais pour arriver dans une marre de boue.

Missions Champéry - Missions Horizon - Association non lucrative - Aides aux habitants sinistrés - Sur les routes de Suisse

La route traversant le village est dégagée, ce qui facilite notre arrivée sur les lieux.

Comme à chaque sinistre, nos premières prises de contacts sont les services de secours ainsi que les administrations de la région. Nous apprenons que les habitants en haut du village ont besoin d'aide, mais il faut faire très attention car il y a à nouveau un fort risque qu'une coulée de boue arrive.

Nous montons malgré tout dans le village pour nous donner une vision des dégâts et surtout entrer en contact avec les habitants sinistrés.

Nous ne restons pas longtemps sur les lieux car la situation deviens très critique, Nous prenons la décision de trouver un lieux de repos pour la nuit et revenir dès le matin suivant.

Missions Champéry - Missions Horizon - Association non lucrative - Aides aux habitants sinistrés - Sur les routes de Suisse

Nous prenons la route pour Monthey, car le véhicule n'est pas en sécurité sur Champéry, et si nous voulons être actif et non sinistré il nous faut agir avec prudence. Nous ne pouvons pas dormir dans le bus car il fait trop froid et il nous manque encore une isolation digne de ce nom pour toutes saisons.


On rit beaucoup sur le trajet pour Monthey car nous ne sommes vraiment pas très propre.


En effet, il ne faut pas oublier que nous sommes plein de boue et que nous rentrons du Pas-de-Calais où nous avons dormis dans le bus! Donc notre propreté n'est pas très appropriée à l'image d'un hôtel.


Nous imaginons les yeux des réceptionnistes à notre arrivée.😂


Nous trouvons rapidement un hôtel qui a l'air correcte et qui a de quoi mettre notre remorque à l'abris du vol. Nous avons toujours avec nous notre équipement du Pas-de-Calais.

Nous expliquons pourquoi nous sommes dans cette tenue et que nous cherchons une chambre pour la nuit mais surtout, pour nous doucher et être au chaud. Le réceptionniste appelle le patron qui vient à notre rencontre. Il nous apprend que nous sommes bien tombés car son hôtel est aussi un lieu pour les sinistrés. En effet, c'est un hôtel fait de petits appartements et par geste de solidarité il propose à la région de reloger les sinistrés en urgence, à court ou long terme.

Comme quoi, parfois le destin t'amène dans des lieux à fortes significations❣️

Nous n'avons pas besoin de vous expliquer que nous avons été super bien accueilli et que notre association était au bon endroit pour la nuit (lieu voir liste ci-dessous).


Jeudi matin nous partons tout propre et reposé.

Nous apprenons en arrivant à Champéry qu'il y a eu de petites coulées sur le haut de la montagne durant la nuit.

Par sécurité nous devons laisser notre bus et remorque en bas du village. Nous partons donc à pied dans le haut du village pour se faire une idée sur l'état de la situation.

Dans chaque mission importante, comme par exemple à la Chaux-de-Fonds ou ICI, c'est qu'il y tellement à faire que pendant un instant nos yeux ont la visions du sinistre sans que notre esprit lui, ne comprenne la situation😔.



La rencontre de sinistrés se fait très vite car tous les habitants présents dans le village sont au travail de déblayement mais malheureusement, beaucoup de maisons sont des résidences secondaires et les propriétaires ne sont pas forcement présents. Il nous est donc impossible d'y toucher. Par moment la boue atteint presque le haut de nos bottes, c'est là que l'on se rend compte du poids de cette substance.



Ce qui est compliqué pour nous dans cette mission, c'est que nous sommes que deux personnes. Nos bénévoles travaillent tous et nous avons de la peine à en recruter de nouveaux. Mais cela ne va pas nous démotiver, nous allons vite nous rendre compte que nos quatre petits bras vont être fort utiles.


En faisant le tour du haut du village, une vision nous touche beaucoup! Un homme perdu avec sa pèle au milieu d'une marre de boue piégée pas les murs de la propriété😪.


Nous apprenons qu'il est venu aider sa patronne qui est aussi son amie, elle est encore coincée dans la maison car, les seules sorties possibles pour le moment sont les fenêtres. Tout à coup on entend une petite voix au dessus de nous et en nous retournant, nous rencontrons par une fenêtre, une petite dame âgée, complètement perdue par la quantité de boue dans sa propriété.

Missions Champéry - Missions Horizon - Association non lucrative - Aides aux habitants sinistrés - Sur les routes de Suisse

Nous sommes si touchés par la situation que nous ne pouvons pas aller plus loin🥰.

Nous repartons au bus pour chercher notre matériel et l'aider à vider cette boue. Sur le trajet, nous rencontrons le propriétaire de l'hôtel Beau-Séjour, beaucoup touché par les coulées de boue. Ils sont suffisamment nombreux pour le moment et nous conseil d'aider madame que nous avions vu plus tôt.


De retour dans la propriété, nous nous présentons rapidement pour faciliter le contact et nous commençons à évacuer toute cette boue. Elle est très lourde et à certain endroit elle commence même à se solidifier.

Les heures passent très vite, surtout dans une magnifique ambiance d'humour, de bonne entente, et de motivation.


Photo à 9h30


Photo à 15h00

Une avance incroyable sur le devant de la propriété.

Une bonne pause s'impose.

De plus, notre sinistrée nous à préparé de la raclette qu'on ne peut pas refuser🫶.


Nous avons la chance de recevoir un appel de Sylvain de la radio LFM du 16/19 💖 qui nous suit. Nous avons pu parler de notre association et de notre Missions à Champéry.


Nous aidons le voisin de Claude, sinistré lui aussi, pour libérer son véhicule qui a été soulevé par la force de la boue pour venir se poser contre un mur. La dépanneuse doit passer récupérer le véhicule, mais avant il doit être libre d'accès.

Le soleil se couche et nous ne pouvons pas continuer. Nous devons surtout nous reposer, la journée a été rude pour les corps. Sortir cette boue juste à la pelle n'est si facile. Nous remercions Claude pour son hospitalité et nous lui donnons rendez-vous le lendemain matin pour la suit dans sa propriété.


Nous sommes exténués et ne nous voyons pas rentrer sur Orbe pour la nuit.

Dans la journée, on nous avait parlé de l'hôtel White de Champéry qui est très sympathique et que nous devrions aller lui demander une chambre. Sans connaître son Standing nous allons à l'hôtel pour essayer d'avoir une chambre à petit prix.

Mais en arrivant devant, personnellement... 🙃je me dis que cela ne sera pas possible...🫢 Moi et mon anglais très limite, je ne me suis pas rendue compte que white signifie blanc... 🤣 J'avoue que j'abandonne Gilles et je décide de rester dans le bus. Je le laisse aller tout seul demander...😇😂


Il revient assez rapidement même si pour moi, le temps m'a paru super long.

Il m'annonce, que le patron de hôtel est en effet très sympathique, qu'il est très touché par notre association et pour nous soutenir, il nous propose un partenariat et nous demande une petite participation de 40.- pour la nuit. Un geste magique de l'hôtel White qui nous accueillera au final plusieurs nuits (lieu voir liste ci-dessous).❣️

Missions Champéry - Missions Horizon - Association non lucrative - Aides aux habitants sinistrés - Sur les routes de Suisse

Vendredi matin, après une belle nuit de repos, nous voici repartis pour une grosse journée.

Notre missions du jour, vider et nettoyer le vasistas, continuer de nettoyer la propriété de Claude notre sinistrée.


Comme chaque jour depuis notre arrivée, nous avons le droit à un bon repas chaud, un magnifique geste de Claude. Les jours deviennent de plus en plus fatiguant, entre la neige, la pluie et l'évacuation de toute cette boue. C'est pénible pour le corps, mais riche pour l'esprit !


La journée de samedi s'est passée dans l'arrière de la propriété où beaucoup de boue s'est aussi déversée.


Les pompiers sont venus en fin d'après-midi pour nous aider à sécuriser le portail de Claude. En effet ils annoncent de nouvelles menaces de coulées de boue.

Tout est sécurisé, nous pouvons aller nous reposer et revenir demain matin.

Missions Champéry - Missions Horizon - Association non lucrative - Aides aux habitants sinistrés - Sur les routes de Suisse

Au total nous allons passer 4 jours à nous concentrer exclusivement à ces deux maisons, mais en particulier à la maison de Claude.


Mots-clés :

bottom of page